français
Langue
{{ langArrFull[index] }}
blog_button_mob

Psoriasis et Grossesse

La grossesse est une période riche en émotions diverses qui peuvent être aussi bien agréables que désagréables. Si vous souffrez de psoriasis ou d’arthrite psoriasique, en plus de vos soucis habituels, vous allez d’avantage réfléchir à la manière comment cette maladie peut affecter votre grossesse.

Divers pensées peuvent vous venir à l’esprit : « Devrais-je arrêter de prendre certain médicaments ? Est-ce que mon traitement est adapté aux femmes enceinte ? Le psoriasis est-il dangereux pendant la grossesse et mon futur enfant en souffrira-t-il ? »

La bonne nouvelle est que le psoriasis n’affecte pas la capacité d’une femme de tomber enceinte et à donner naissance à un enfant. Cependant, les femmes atteintes de cette maladie auto-immune peuvent avoir besoin de changer leur thérapie pour le période de grossesse et d’allaitement maternel.

80_article

psoriasis et grossesse

La grossesse peut-elle affecter l’évolution du psoriasis ?

Étant donné que chaque femme enceinte supporte la grossesse différemment, le psoriasis chez les futurs mamans peut évoluer de divers façons. Près de 60 % des patientes ont observées que les symptômes de cette maladie se réduisent considérablement ou disparaissent complètement pendant les neuf mois de la grossesse. Cela est dû au fait que l’augmentation de la progestérone (hormone) réduit la réponse immunitaire hyperactive, ce qui provoque les symptômes de psoriasis. En raison de cette amélioration significative, de nombreuses femmes peuvent passer à des thérapies moins puissantes. Pour 10 à 20 % de femmes enceintes, la grossesse aggrave les manifestations du psoriasis. Si vous êtes concernés par ce problème, nous vous invitons de consulter votre médecin pour élaborer un plan de traitement du psoriasis qui ne sera pas dangereux pour votre futur enfant.

Néanmoins, il est inutile de paniquer, car il existe un grand nombre de thérapies et de recommandations des dermatologues qui seront utiles pendant votre grossesse. De la même manière que dans le cas précédent, chez les femmes atteintes d’arthrite psoriasique les symptômes peuvent s’aggraver ou disparaître pendant la grossesse. Le traitement de l’arthrite psoriasique comprend en soi les préparations qui permettent d’éliminer les douleurs. Étant donné que pour les femmes enceintes la liste d’analgésiques ou autres médicaments est assez restreint, les options de traitement doivent être envisagées avant la grossesse ou à un stade précoce de la grossesse.

 

Comment le psoriasis affecte-t-il la grossesse ?

Le psoriasis n’affecte pas la capacité d’une femme à avoir un enfant. Ceux qui souffrent de psoriasis peuvent tomber enceinte sans rencontrer de problème de santé, à condition que cette personne ne souffre pas d’une autre maladie qui peut affecter la fertilité. De même, il n’y a aucun lien entre le psoriasis et la malformation congénitale ou des fausses couches. Cependant, une étude a révélé que les femmes atteintes de psoriasis grave sont plus susceptibles d’avoir un bébé soufrant d’insuffisance pondérale par rapport aux mères qui n’ont pas cette maladie auto-immune. Dans les cas de psoriasis léger à modéré cette tendance n’est pas démontrée. Le plus gros problème du traitement du psoriasis pendant la grossesse sont les médicaments utilisés dans les thérapies divers. Malgré le fait que certains d’entre eux sont totalement inoffensifs et ne portent pas de danger pour les futures mères, d’autres peuvent entraîner des malformations congénitales ou fausses couches, c’est donc pourquoi sont déconseillés pour les femmes enceintes.

 

Quelles sont les options de traitement du psoriasis pendant la grossesse ?

Le véritable défit pour les femmes enceintes qui souffrent de psoriasis consiste à trouver un traitement qui ne sera pas toxique pour le bébé. Une grande partie des médicaments anti-psoriasiques peuvent provoquer des malformations congénitales chez le futur enfant. Cependant, il existe un certain nombre de thérapies qui s’avèrent efficace dans le traitement du psoriasis sans pour autant nuire à la santé générale.

 

Thérapie locale

Il est très important de veiller que votre peau ne dessèche pas pendant la grossesse. Étant donné que pendant cette période il est recommandé d’arrêter la prise de la majorité des médicaments par voie orale, généralement les dermatologues prescrivent des agents topiques (en forme de crèmes, pommades, sprays) à appliquer directement sur les lésions psoriasiques. Le risque d’apparition de problèmes avec le fœtus est minime lors d’utilisation de préparations à usage externe. Mais il faut garder à l’esprit que lorsqu’elles sont absorbées dans la peau, les effets secondaires peuvent parfois se produire. Par conséquent, le traitement local doit être effectué uniquement sur les zones edommagées de la peau.

Les agents adoucissant sont des produits locaux qui ne comportent aucun médicaments. Ils possèdent des propriétés hydratantes et apaisantes. Ce type de préparations ne présente aucun risque pour la santé de la mère ou de l’enfant. Parmi eux nous pouvons citer les crèmes hydratantes, les lotions et de la vaseline. La photothérapie par des rayons UVB est conseillée pour les femmes enceintes et allaitantes, dont le traitement local n’est pas suffisant pour contrôler efficacement les manifestations du psoriasis.

 

Les préparations à éviter pendant la grossesse :

Rétinoïdes : la probabilité que votre enfant naîtra avec des malformations congénitales, augmente si vous prenez ces médicaments par voie orale. Les médecins ne les recommandent généralement pas ce type de traitement pour les femmes en âge de procréer.

  • L’acitrétine est strictement interdit de prendre avant ou pendant la grossesse. Les médecins recommandent d’attendre 3 ans après l’arrêt du traitement par l’acitrétine avant d’essayer de tomber enceinte.
  • L’isotrétinoïne est un autre médicament pour le traitement du psoriasis, qui peut causer des anomalies congénitales. Il s’évacue de votre organisme plus rapidement que l’acitrétine, généralement vous devez attendre environ un mois après l’arrêt de l’isotrétinoïne avant de tomber enceinte.
  • Le tazarotène est également à éviter pour les femmes qui envisagent une grossesse (disponible sous forme de pommade ou de gel). Cette substance peut provoquer des malformations congénitales graves. Il est nécessaire d’attendre au minimum 2 semaines pour évacuer ce médicament de votre organisme pour tenter de tomber enceinte.

Méthotrexate : traitement à base de ce médicament peut entraîner un développement incorrect des différents parties du corps de votre enfant. Chez les femmes, ce médicament peut provoquer une fausse couche et chez les hommes une diminution du nombre de spermatozoïdes actifs. Vous ou votre partenaire ne devriez pas prendre ce médicament pendant au moins 3 mois avant d’essayer de tomber enceinte.

Puvathérapie (psoralène plus UVA) : les médecins ne savent pas exactement comment ce traitement combiné affecte les bébés dans l’utérus. Mais certaines études ont montré qu’il peut provoquer des malformations graves du fœtus.

Ciclosporine : ce médicament n’a pas d’effets indésirables sur le fœtus, mais possède des effets secondaires sur votre santé général. Il est prescrit pour un court terme chez les patients atteints de psoriasis sévère.

 

Comment les différents types de psoriasis affectent-ils la grossesse ?

Actuellement, la médecine ne possède pas assez de preuves pour affirmer que les divers types de psoriasis pendant la grossesse produisent des effets différents. La plupart des formes de cette maladie ont des déclencheurs similaires, il est donc peu probable qu’ils auront des réactions différentes à la grossesse. Peu importe le type de psoriasis chez une femme enceinte, les manifestations peuvent s’améliorer ou s’aggraver, c’est donc pourquoi il est important de trouver un outil de contrôle efficace pour cette période important.

À vrai dire, il existe des cas graves d’érythrodermie psoriasique qui est rarement rencontrée, qui peuvent entraîner des complications potentiellement mortelles pour la mère et le fœtus. Psoriasis érythrodermique provoque des rougissements de la peau et des lésions à grande échelle, qui peuvent être extrêmement douloureuses. Les personnes atteintes de cette forme grave de psoriasis devraient être immédiatement hospitalisées.

 

Conseils pour les femmes enceintes atteintes de psoriasis

Durant la grossesse, certaines femmes peuvent refuser de prendre des médicaments. D’autres s’inquiètent qu’elles doivent arrêter leur traitement habituel. Dans tous les cas, les femmes enceintes souffrant de psoriasis devraient consulter leur médecin et choisir la meilleure option qui sera autant efficace qu’inoffensive par la santé. Voici un certain nombre de recommandations utiles que les futures mères peuvent garder à l’esprit pour contrôler le psoriasis :

  • Évitez le stress : la tension nerveuse peut provoquer une poussée de psoriasis. En évitant le stress pendant la grossesse, vous pouvez prévenir des éventuelles exacerbations de la maladie.
  • Profitez du soleil : les rayons ultraviolets peuvent aider à réduire l’inflammation et d’autres symptômes de la maladie. Il est préférable d’exercer la luminothérapie sous la direction d’un médecin. Si cette procédure vous n’est pas disponible, 10 à 15 minutes d’exposition au soleil peuvent aider à réduire le risque d’exacerbation du psoriasis.
  • Appliquez une crème hydratante : en règle générale, pour les femmes enceintes, les crèmes hydratantes hypoallergéniques sont sans danger. Ils peuvent être utilisés comme une thérapie supplémentaire pour réduire les symptômes, lors d’une poussée de psoriasis.

 

Les symptômes du psoriasis pendant la grossesse peuvent-ils évoluer ?

Malheureusement, les médecins n’ont pas la possibilité de connaître ou de prédire comment se manifestera le psoriasis tout au long de la période de développement prénatal de l’enfant. Beaucoup de futures mères souffrant de psoriasis observent une diminution des symptômes du début à la fin de la grossesse. D’autres remarquent des changements significatifs des symptômes au cours de cette période. Les médecins et les chercheurs croient que ces différences peuvent être causées par des changements hormonaux chez chaque femme.

 

Est-ce que le psoriasis peut-être transmis de la mère à l’enfant ?

Toutes les femmes enceintes s’inquiètent à propos de leur futur enfant et leur santé. Et la plus grande crainte des femmes atteintes de psoriasis, sera de savoir si votre enfant héritera cette maladie auto-immune. Alors que les causes du psoriasis ne sont pas encore bien définies, il existe des preuves scientifiques qu’il s’agit bien d’une maladie héréditaire. Ainsi, chez les personnes dont les parents souffrent de psoriasis, l’apparition de cette affection est plus probable que chez les autres. Selon les études, environ un tiers des patients signalent qu’ils ont des antécédents familiaux atteints de psoriasis. Cependant, la présence de psoriasis ne devrait être un facteur dissuasif sur votre décision d’avoir ou non des enfants, car le psoriasis est une maladie gérable. Grâce à la planification préliminaire et au soutien des amis proches et de la famille, les hommes et les femmes atteints de psoriasis peuvent devenir des parents heureux.

 

Planification de la grossesse et psoriasis

Avant de planifier votre grossesse, il est recommandé de consulter un médecin pour vérifier si le traitement que vous suivez actuellement aura ou non un impact négatif sur le développement de votre enfant. Malgré le fait qu’il est recommandé d’arrêter la prise de toutes préparations par voie orale avant la grossesse, il existe tous de même des médicaments relativement sûrs. Pour les patients atteints d’arthrite psoriasique, il est presque impossible d’arrêter complètement de prendre des médicaments, mais il existe des médicaments qui ne sont pas nocifs pour l’enfant.

Les futures mères qui se tournent vers les traitements locaux au lieu de poursuivre un traitement systémique devraient continuer à faire preuve de prudence, puisque de tels agents, absorbés dans la peau, pénètrent également dans le corps. Il convient de noter que les patients des deux sexes doivent éviter le traitement par PUVA lors de tentatives de donné la vie à un enfant. Le plan de votre traitement dès la conception à jusqu’à la naissance de l’enfant doit être établi par votre médecin traitant.

 

Psoriasis et accouchement

Le dernier problème pour les femmes enceintes atteintes de psoriasis est le processus de naissance du bébé. Le psoriasis peut être exacerbé indépendamment du fait que la femme accouche naturellement ou par césarienne.

La chirurgie et les interventions chirurgicales représentent un danger pour les personnes souffrant de psoriasis, car ces actions peuvent provoquer une exacerbation de la maladie. En outre, les changements hormonaux soudains qui se produisent après l’accouchement ont également un effet négatif.

Dans tous les cas, une femme atteinte de psoriasis devrait discuter avec son médecin du risque d’une poussée de psoriasis. De plus, il est conseillé aux femmes enceintes d’obtenir toutes les informations nécessaires concernant les mesures préventives à prendre pour éviter l’exacerbation de la maladie et les premiers secours pendant les poussées de ses symptômes.

 

Allaitement et psoriasis

Quand il est temps d’allaiter, vous devez prendre des précautions, particulièrement pour les mères qui ont des lésions psoriasiques sur leurs mamelons. Il est nécessaire de les soigner avec des agents hydratants ou adoucissants. Bien que le psoriasis sur les mamelons n’affecte pas le bébé, il peut causer de l’inconfort et de la douleur à la mère. En outre, évitez les médicaments locaux agressifs dans la région de la poitrine et en particulier les mamelons, car ils peuvent pénétrer dans le lait maternel.

Sommaire
    Autres articles de cette catégorie >>