français
Langue
{{ langArrFull[index] }}
a propos psoeasy psoeasy a propos
A PROPOS
×
×
title-menu
ACHETER EN TOUTE CONFIANCE
title-menu
TRAITEMENT NATUREL PSORIASIS
SHAMPOOING POUR PSORIASIS
étoile blanche psoeasy étoile blanche psoeasy étoile blanche psoeasy étoile blanche psoeasy étoile demi blanche psoeasy (45)
psoriasis traitement naturel shampooing
product button
Plus de Détails
AJOUTER AU PANIER
title-menu
MINÉRAUX DE LA MER MORTE
utilisés dans notre formule

Vitamine D et Psoriasis

vitamine d et psoriasisLes cellules épidermiques les plus basses sont des kératinocytes ronds indifférenciés de la couche basale, placés directement sur le derme sous-jacent. Au cours de leur prolifération continue, de nouvelles cellules se forment, c’est de cette manière qu’on obtient les couches supérieures de l’épiderme. Lorsque les kératinocytes quittent la couche basale, à ce moment-là que commence le processus de différenciation (spécialisation des cellules pour l’exécution de fonctions spécifiques), également connu sous le nom de kératinisation. Puis les kératinocytes se transforment en cornéocytes. Ainsi, de nouvelles cellules de la couche basale remplacent les cellules mortes de la couche supérieure dont les dernières sont progressivement exfoliées.

Conjointement avec divers corégulateurs, la 1,25-dihydroxyvitamine-D3 et son récepteur VDR régule les mécanismes de maintien de la composition cellulaire de la peau décrits ci-dessus. En En général, la vitamine D inhibe l’activité des gènes responsables de la prolifération des kératinocytes et active les gènes responsables de la différenciation des kératinocytes. En complétant les effets des hormones stéroïdiennes, la vitamine D régule les processus biochimiques qui régulent l’approvisionnement de cellules en calcium, qui s’avère essentiel pour la différenciation cellulaire. La prolifération et la différenciation de l'épiderme sont nécessaires pour la croissance normale des cellules, la guérison des plaies et le maintien de la fonction de barrière cutanée. Puisque la reproduction incontrôlée de cellules avec des mutations définies peut conduire à des tumeurs malignes, voila pourquoi la vitamine D peut protéger contre certains types de pathologies cancéreuses.

Les fonctions clés de la vitamine D pour la peau

Le rayonnement UV excessive sur la peau peut entraîner des lésions de l’ADN, des réactions inflammatoires, l’apoptose des cellules cutanées, le vieillissement de la peau et des tumeurs malignes. Lors des études in vitro (en culture cellulaire) et chez les souris, lors de l'application topique de la 1,25-dihydroxyvitamine-D3 avant ou immédiatement après l'exposition, nous avons constaté que la vitamine D possède un effet photo-protecteur.

La 1,25-dihydroxyvitamine-D3 régule l’activité de cathelicidine, protéine antimicrobienne, qui est un médiateur du système immunitaire de la peau. Cette protéine favorise la cicatrisation des plaies et la restauration des tissus. Une des études réalisées chez des volontaires a montré que l’activité de la cathelicidine se produit dans les premiers stades de la cicatrisation normale des plaies. D’autres études ont montré que la cathelicidine module l’inflammation de la peau, induit l'angiogenèse et améliore la réépithélialisation (processus de récupération de la barrière épidermique, qui protège les cellules germinales de l’environnement) ce que permet d’affirmer que la vitamine D est un remède naturel contre psoriasis. La forme active de la vitamine D et de ses analogues active la cathelicidine dans les kératinocytes cultivés.

Effectivement, les préparations à base de vitamine D sont souvent utilisées lors de traitement du psoriasis des mains et des pieds, ainsi que des autres maladies dermatologiques. Elles aident à réduire le taux de reproduction des cellules de la peau, car elles provoquent leur différenciation. Par conséquence, le processus anormalement actif de changement de l’épiderme, qui est le caractéristique principale de cette maladie, se ralentit considérablement. En pénétrant facilement à travers les membranes cellulaires, les médicaments se lient aux récepteurs de kératinocytes, des fibroblastes et de certains types de leucocytes. Les formes de médicaments peuvent être différentes, telles que les crèmes, onguents ou lotions.

PSOEASY - PSORIASIS TRAITEMENT NATUREL
articles